La mise en valeur des milieux

L'évaluation écologique

actualisation : 05/09/14
Les premiers bénéficiaires des actions du SmageAa (flore aquatique, poissons, invertébrés,…) sont difficilement observables. Il n’est donc pas facile de savoir si les actions du plan de gestion sont efficaces. Pour évaluer ces actions, il faut faire des recherches d’espèces indicatrices de l’état du milieu (indices biologiques). Ces indices seront relevés et interprétés par le bureau d’étude AIRELE. Ils rechercheront comment réagissent les plantes aquatiques, les insectes aquatiques et les poissons.

Etat initial de l’Aa et de ses affluents en 2008

Suite aux campagnes de prélèvements de l’été et de l’automne 2008, le bureau d’étude a rendu le résultat des différents indicateurs. Il en ressort que l’état écologique de l’Aa est plutôt conforme à ce que l’on peut attendre d’un cours d’eau de plaine, sans gros problèmes, mais aussi sans indicateurs exceptionnellement bons.
Les notes des indicateurs pour chaque station sont reprises dans la carte ci-jointe. Concernant l’indice macrophytes (IBMR) les niveaux trophiques élevés (orange et rouge) ne veulent pas dire que le cours d’eau est pollué, mais qu’il est riche en éléments nutritifs, ce qui est normal pour ce type de cours d’eau.

JPEG - 75 ko
Pêche électrique d’ambiance

2011, point intermédiaire

En 2011, un point intermédiaire de l’évaluation du plan de gestion a été réalisé. Les indicateurs sont suivis aux mêmes endroits et aux mêmes périodes qu’en 2008.
Les notes des indicateurs pour chaque station sont également reprises dans la carte ci-jointe avec les résultats de 2008.
Les résultats ne montre pas de réelle tendance et il est difficile de déterminer si les actions du plan de gestion ont une action sur le milieu naturel. Pour cela d’autres suivis doivent être réalisés.

En 2014, dernier point du plan de gestion

Actuellement la dernière campagne de suivi des indicateurs biologiques est en cours. Les résultats sont attendus pour la fin novembre de cette année.

Expertise extérieure réalisée avec la participation financière de l’Agence de l’Eau Artois Picardie et du Conseil Régional Nord - Pas-de-Calais